Je ne sais pas chez vous mais ici, les jours de fête, il y a toujours des restes et les finir tels quels un jour ça va mais au bout de deux jours ça rechigne, il faut donc varier. Cette année il restait du chapon et de la farce (le foie gras, lui, est parti au congélateur où il se conservera très bien un mois ou deux) ce qui au final a donné :

DSCN2691-1

A J+1 à peu près le même repas que la veille.

A J+2 au repas de midi : des boulettes de viande avec le reste de farce :

  1. Former des boulettes de la taille d’une noix.
  2. Les faire cuire dans le bouillon que l’on a fait le matin (voir après).
  3. Avec une purée légère c’est parfait.

A J+2 pour le repas du soir un bouillon aux vermicelles :

  1. Mettre la carcasse du chapon dans une cocotte.
  2. Recouvrir d’eau et ajouter les légumes (carottes, céleri…) que l’on a pris soin de ne pas jeter quand on a découpé la volaille le soir de Noël.
  3. Faire bouillir 30 minutes à petit feu.
  4. Quand le bouillon a tiédi, gratter la carcasse pour recueillir toute la chair du chapon.
  5. Donner la carcasse au chien qui n’attend que ça depuis deux jours.
  6. Mettre le bouillon au réfrigérateur pour faire figer la graisse que l’on jettera.
  7. Ajouter des vermicelles et la viande et faire cuire 5 minutes.
  8. Avec un fruit ce sera bien suffisant.

A J+3 des spaghettis aux boulettes de viande (et oui, encore) :

  1. Ajouter les boulettes, cuites la veille avec le bouillon, dans une sauce tomate.
  2. Pour la cuisson des spaghettis, je suppose que vous savez faire sinon regardez sur le paquet, en principe il y a le mode de cuisson. Si comme moi vous n’aimez pas les pâtes al dente, ajouter une minute au temps indiqué.
  3. Mélanger les deux.

A J+4 il y en a marre des restes on passe à autre chose, on oublie la viande jusqu’au jour de l’an et on se promet, comme chaque année depuis 40 ans, que l'année prochaine on fera moins à manger.

Signatures Nadine