Voici un classique par excellence de la cuisine espagnole, andalouse plus précisément. C'est une soupe froide mondialement connue. J'en fais très souvent l'été car tout le monde aime ça. Bien entendu meilleures seront les tomates et meilleur sera le gazpacho.
Attendez que la saison des tomates batte son plein. Il faut que les tomates soient mûres juste comme il faut et très goûteuses. Ici, c'est la pleine saison, plus au nord peut-être pas encore.


Pour la soupe :
1 tranche de pain de campagne rassis
1 cc d'ail déshydraté ou frais*
40g d'oignon
40g de poivron vert pas de rouge
1 kilo de tomates bien mûres mais pas molles et goûteuses
150g de concombre
6cs d'huile d'olive
sel et très peu de poivre**
2cc de vinaigre de vin de Xérès moins classique mais tout aussi savoureux, la crème de balsamique : 2cc
1 sucre, très important, ne le zappez pas
300g de glaçons

et pour la dégustation :
¼ de poivron rouge
¼ de poivron vert
¼ de concombre
Glaçons
1 tranche très fine de pain de campagne sans croûte

* préférable à l'ail frais pour cette recette car moins "agressif" bien que l'ail nouveau soit magnifique en ce moment
** Le froid a tendance à masquer le sel, goûtez pour avoir la bonne mesure ;)


Mettre le pain, l'ail, l'oignon, le poivron vert, le concombre pelé, les tomates coupées en morceaux, le sucre, l'huile et le vinaigre dans un blender. Mixer le tout juste le temps nécessaire pour obtenir une purée assez grossière mais sans morceaux. Plus on mixe et plus la couleur rouge de la tomate devient pâle.
Ajouter les glaçons, mixer à nouveau.
Passer au chinois à mailles assez grosses et réserver au réfrigérateur. Vous n'êtes pas obligé de passer au chinois mais, pour ma part, je préfère une texture assez fine. Ça permet également de ne pas épépiner ni peler les tomates.
Couper les poivrons, le concombre et le pain en tout petits dés (vraiment très petits). Faire dorer les dés de pain à la poêle dans un tout petit peu d'huile d'olive ou faire griller le pain à sec auparavant.
Au moment de servir bien mélanger la soupe et ajouter quelques glaçons. Présenter les dés de concombres, de poivron et de pain dans de petites coupelles, chacun se servira à sa guise.

- Je sers toujours le gaspacho dans des verres bas et en petite quantité même si il y en a toujours en réserve pour les amateurs. Il m'arrive souvent de le servir au moment de l'apéritif dans des verres plus petits.
- Quand je reçois, pour une présentation plus "chic", je dépose sur le gaspacho, au dernier moment, une boule (faite avec une cuillère parisienne) de sorbet au concombre et une boule de sorbet au poivron vert.



 

Image Hosted by ImageShack.us