La confiture de griottes est meilleure que la confiture de cerises mais n'égale pas la confiture de guignes dont je raffole. Hélas, on trouve de moins en moins de guignes par ici et les griottes sont à un prix défiant chaque jour un peu plus les porte-monnaie. On se contente donc de cerises gorgées de soleil qui, ma foi, ne se défendent pas trop mal.
Je fais quasiment toutes les confitures de la même façon c'est à dire sur trois jours. Je trouve que les courtes cuissons répétées subliment la saveur des fruits et permet de maitriser la gélification. Ça permet également - l'ayant sous les yeux pendant trois jours - de surveiller l'évolution de la confiture. Ce n'est que mon humble avis que l'on n'est pas obligé de partager.
Pour la confiture de cerises le plus ardu est de les dénoyauter. N'étant pas opposée au progrès quand il me fait économiser du temps j'utilise un dénoyauteur et je m'en porte fort bien, je peux vous l'assurer. Vous pouvez également  utiliser une épingle à cheveu ou un trombone qui font très bien l'affaire. Vous avez LA une vidéo tout à fait explicite qui vous montre comment faire.
Le problème des cerises c'est qu'elles sont pauvres en pectine, il va donc falloir tricher pour obtenir une confiture qui ne soit pas trop liquide.
La bassine à confiture a un rôle prépondérant dans la réussite de cette dernière :

La bassine à confiture est traditionnellement en cuivre pour assurer une meilleure prise de la confiture et de forme légèrement évasée pour faciliter l'évaporation de l'eau contenue dans les fruits. La bassine en cuivre assure une meilleure gélification car les molécules de pectines forment des liaisons ioniques avec l'ion calcium (Ca2+) pour s'assembler. Or le cuivre libère du Cu2+ lors de la cuisson, les pectines vont se fixer via ses ions et assureront une meilleure prise. Wikipédia.
Voilà encore une preuve qu'en cuisine rien n'est le fruit du hasard, un seul élément non respecté dans une recette et elle est ratée.

Sans_titre_2

3 kilos de cerises non traitées si possible*
2 kilos de sucre blond bio si possible*
4 bâtons de vanille

* je ne suis pas une acharnée du bio mais j'aime bien l'idée que les conserves, qui vont rester pas mal de temps dans les placards, ne contiennent pas tout un tas de cochonneries.

Je suis incapable de vous dire combien de pots je remplis avec ces quantités pour deux raisons, la première c'est que je n'ai pas compté, et il en manque un certain nombre dans le placard à confitures depuis que je l'ai faite, la deuxième c'est tout simplement que j'utilise des pots de différentes contenances pour qu'il y en ait pour tous les goûts. Je vais quand même m'aventurer et dire 12 pots de 250ml.

Commencer donc par dénoyauter les cerises lavées et séchées au soleil. Les déposer dans la bassine à confiture qui va servir à les faire cuire.
Couper les bâtons de vanille en quatre, les ajouter aux cerises.
Recouvrir avec le sucre, mélanger et couvrir.
Laisser macérer 12 heures.

12 heures après, allumer le feu sous la bassine assez fort jusqu'à l'ébullition. Remuer assez souvent.
Quand l'ébullition est bien installée, que les bulles sont bien grosses, baisser le feu - il doit être moyen, pas trop bas - et laisser cuire 15 minutes.
Éteindre le feu, couvrir avec un torchon et laisser ainsi 24 heures.

Au bout de 24 heures votre confiture est théoriquement très liquide.
Remettre le feu sous la bassine comme la veille et refaire cuire 15 minutes.
Recouvrir et laisser jusqu'au lendemain.


Le troisième jour
enfin, vous aurez une idée de comment se présente votre confiture.
Soit vous la jugez à la bonne consistance - ce qui serait étonnant avec la confiture de cerises - faites chauffer jusqu'à ébullition et mettre en pots.
Soit elle est trop liquide, ce qui est plus probable et là, deux solutions
=> saupoudrer avec 3cc rases d'agar agar, laisser cuire 2 minutes et mettre en pots.
=> ou retirer les cerises et faire réduire le sirop jusqu'à la bonne consistance. Remettre les cerises dans le sirop, laisser cuire 2 minutes et mettre en pots. Cette dernière méthode a l’inconvénient de diminuer la quantité de sirop.

La mise en pots
Il y a plusieurs méthodes. Pour ma part, je lave soigneusement les pots et les rince à l'eau très chaude. Ensuite je les mets dans le four préchauffé à 130° pendant 20 minutes avec les couvercles.
Je remplis les pots chauds avec la confiture bouillante, je ferme avec les couvercles et je retourne les pots.
Je laisse refroidir complètement avant de les retourner et je les range dans un endroit peu éclairé.
Cette méthode n'engage que moi. Je la pratique depuis des dizaines d'années sans problème. Elle n'est pas valable pour d'autres conserves autres que les confitures.



imprimante



Image Hosted by ImageShack.us