J'ai découvert la vodka au caramel sur le site Beau à la louche. Je ne connaissais pas du tout et je croyais apprendre quelque chose à mes enfants qui, bien sûr, connaissaient.

Attention, ce n'est pas du sirop, ça déménage et bien sûr, comme dit l'autre, c'est à boire avec modération et surtout glacé. Vous pouvez le conserver au congélateur, comme la vodka et autre alcool fort.
Un des ces quatre je vous présenterai sa petite sœur, la vodka aux fraises tagada.
Si j'ai bien tout compris on peut d'ailleurs la faire avec plein d'autres friandises, il suffit de laisser aller son imagination.

 


50cl de vodka de qualité
35 carambars* ou 35 caramels
150g de cassonade**

* ne pas en mettre moins. Plus, pourquoi pas, mais pas moins.
** j'en ai mis 50g de plus que dans la recette et je ne le regrette pas, il faut vraiment ça.


Vodka caramel


Dépiauter les carambars - ne lisez pas les blagues, elles sont toujours aussi nulles que lorsque j'ai fait ça ou lorsque Ghislaine a fait ça - et les mettre dans un bocal ou une bouteille à large goulot, le principal est que le bouchon - ou le couvercle - soit bien étanche car ça va remuer dans tous les sens.
Verser dessus la vodka et ajouter le sucre**.
C'est tout. Enfin, pas tout à fait. Il reste à secouer le récipient tous les jours voire plusieurs fois par jour au risque d'avoir une masse de carambars collée au fond. Si ça arrive - c'est ce qu'il m'est arrivé - pas de panique, il suffit de secouer encore plus énergiquement ou mettre au bain-Marie, ça finira bien par fondre.
Le mieux, pour ne pas oublier, est de laisser le récipient à la vue.


Dès que tout est fondu - une quinzaine de jours environ - on peut déguster à la sortie du congélateur ou avec des glaçons.

Et comme il faut bien rendre à César ce qui appartient à César, je vais rendre la bouteille à ses propriétaires talentueux qui font un muscat sublime :



 



Image Hosted by ImageShack.us