Votre fille a vingt ans que le temps passe vite
Madame hier encore elle était si petite
Et ses premiers tourments sont vos premières rides
Madame
Et vos premiers soucis...
(extrait d'une chanson interprétée par Serge Reggiani et composée par Georges Moustaki (ce dernier l'a interprétée aussi d'ailleurs). Vous pouvez voir les paroles ICI).

Ma fille n'a plus 20 ans mais vient d'en faire 36, le temps passe décidément trop vite. Mes premières rides ont fait leur apparition il y a un moment déjà ; à elle d'en avoir à son tour, un jour prochain, avec les premiers tourments de sa fille.
C'est elle qui a choisi ce gâteau, pour fêter son anniversaire, sur un blog espagnol, Tartas provocativas, dont je vous ai parlé très récemment avec les truffes glacées. Bien sûr, elle m'en a confié la réalisation.
En faisant ce gâteau j'ai fait deux découvertes : une nouvelle façon - pour moi - de faire la génoise - plus simple ce n'est pas possible et plus moelleuse non plus - et une nouvelle façon aussi de faire la crème tiramisu.  Il est léger, pas trop sucré, tout le monde a adoré et c'est peu de le dire.
Voilà un gâteau qui convient parfaitement pour les fêtes et qui peut être adapté de différentes façons, je vous en parlerai à la fin du billet. Sa réalisation n'est pas trop longue et, cerise sur le gâteau, on peut le congeler sans problème.

Pas terrible ma déco!

Pour 10 personnes :

La génoise :
4 jaunes d'œufs
100g de sucre + 70g de sucre vanillé
60g d'eau
4 blancs d'œufs
165g de farine T45

La mousse tiramisu :
130g de sucre
50g d'eau
6 jaunes d'œufs
6 feuilles de gélatine de 2g
500g de mascarpone
350g de crème liquide entière

Pour imbiber la génoise :
1,5 verre à orangeade de café fort et froid
1/2 verre de sirop de noisette ou autre parfum se mariant bien avec le café, vanille, caramel... (pas dans la recette mais je vous le recommande)

Décoration :

Des crêpes dentelles au chocolat
cacao et chocolat blanc
autre selon vos goûts

On réalise la génoise (la veille) :
Préchauffer le four à 180°.
Mélanger le sucre et le sucre vanillé.
Fouetter les jaunes d'œufs avec la moitié du sucre pendant au moins 5 minutes à grande vitesse, 10 minutes si le robot n'est pas puissant. Le mélange doit tripler de volume voire plus.
Ajouter l'eau progressivement en continuant de fouetter. Vous obtenez une crème épaisse et mousseuse.
Fouetter les blancs d'œufs en ajoutant le reste de sucre - en trois fois dès qu'ils commencent à mousser - pour obtenir une meringue française ferme et brillante.
Mélanger délicatement à la spatule le mélange jaunes d'œufs-eau-sucre avec la meringue.
Tamiser la farine et l'amalgamer en trois fois, toujours délicatement, au mélange précédent.
Pour la cuisson, deux solutions :
- Soit en une fois, on transvase dans un moule beurré et fariné de 22 cm ou, comme moi, dans un cadre rectangulaire de 24x17x4,5 posé sur un silpat et on fait cuire 20 minutes. C'est comme ça que j'ai fait.
- Soit en deux fois, on fait cuire une première moitié de pâte puis la seconde en 10 minutes.
Quoi qu'il en soit il faut surveiller la cuisson et la vérifier avec un cure dent.
Laisser refroidir 10 minutes puis démouler sur une grille.

On réalise la mousse tiramisu (la veille) :
Mettre les feuilles de gélatine à hydrater dans de l'eau froide.
Faire un sirop avec l'eau et le sucre. Laisser cuire 1 minute 30.
Pendant que le sirop cuit commencer à fouetter les jaunes d'œufs et quand ils blanchissent ajouter lentement le sirop de sucre chaud tout en continuant de fouetter puis la gélatine toujours en fouettant.
Dans un bol mélanger le mascarpone et la crème et fouetter comme pour une chantilly. Vous obtenez une masse très ferme.
Ajouter dans le bol le mélange jaunes-sirop-gélatine et continuer de fouetter jusqu'à parfaite incorporation. J'ai tout fait au robot.

On réalise le sirop pour imbiber la génoise (la veille) :
Mélanger le sirop de noisette avec le café.

On réalise le montage (la veille) :
Pour cette dernière étape on utilise soit un moule à charnière, soit un cercle, soit un cadre que l'on pose directement sur le plat de service.
Si vous avez fait cuire la génoise en une seule fois la couper en deux disques ou deux rectangles identiques.
Mettre une des plaques de génoise au fond du moule et l'imbiber généreusement avec le café parfumé.
Étaler la moitié de la mousse tiramisu.
Recouvrir avec la deuxième plaque que l'on imbibe généreusement.
Terminer avec la deuxième couche de mousse tiramisu.
Bien égaliser la surface.
Mettre au frais jusqu'au lendemain.

On décore (le jour même) :
Saupoudrer de cacao la surface du gâteau et laisser aller son imagination pour le reste de la déco. Comme vous pouvez le voir je n'ai pas été particulièrement inspirée.

Adaptations possibles :
Pour la Noël je vais faire deux bûches à la place d'un gâteau en réservant moitié génoise et moitié mousse pour chaque bûche.
- Pour la première je vais imbiber la génoise de sirop au rhum et je la tartinerai de crème de marron détendu avec un peu de mousse tiramisu. Je terminerai par la mousse tiramisu et je roulerai en forme de bûche.
- Pour la deuxième, je mettrai 1 grosse cuillère à soupe de cacao dans la moitié de la mousse restante (en même temps que le mascarpone et la crème) et je superposerai mousse nature et mousse au chocolat en intercalant des lamelles de poires entre les deux. J'imbiberai la génoise de liqueur de poire détendu avec un peu d'eau.



imprimante

Image Hosted by ImageShack.us