Nous avons fait un voyage de quinze jours en Chine au mois de mai. Je n'étais pas particulièrement enthousiaste au départ ; mais au départ seulement car, aujourd'hui, si l'occasion se présentait d'y retourner je bouclerais mes valises immédiatement, sans l'ombre d'une hésitation. A vrai dire mon manque d'enthousiasme n'avait d'égal que ma peur de l'avion, or, les quelques trente heures d'avion effectuées au cours du séjour semblent m'avoir guérie de cet handicap :). Nous avons beaucoup aimé cet immense pays en pleine mutation (c'est peu de le dire) où l'on va à la rencontre de lieux, de paysages qui nous sont familiers parce que vus un peu partout dans les livres, à la télé, au cinéma..., mais où l'on découvre aussi une réalité bien différente des clichés habituels sur la Chine.
Nous en avons rapporté de magnifiques souvenirs et je voudrais vous en faire partager quelques uns.

Notre périple de 6000 kilomètres* sur le territoire chinois nous a conduit :
* les chinois n'ont pas la même notion de grandeur que nous. Pour eux 500 kilomètres est la porte à côté de même qu'ils appellent "village" une ville de 700 000 habitants. Nous nous sommes déplacés en avion mais aussi en trains couchettes et même en aéroglisseur, les trains couchettes étant particulièrement confortables et agréables. Les aéroports eux, sont grandioses et ultra modernes.

Shanghai : 19 millions d'habitants (21 prévus en 2020)
(Shanghai : le Bund - Tongli : les canaux)

Pékin : 17 millions d'habitants
Je suis incapable de vous décrire ce que j'ai ressenti dans des lieux tels que la Cité Interdite (en haut, à gauche), la place Tian an Men (en haut, à droite) ou la muraille de Chine (en bas). Le guide nous a fait découvrir une partie de la muraille très peu touristique. Nous l'avions quasiment pour nous seuls. Une journée exceptionnelle. Nous avions un excellent guide, compétent, érudit et hyper sympathique, nos avons eu avec lui des échanges particulièrement intéressants. Il a su nous faire découvrir des lieux très peu touristiques et nous a tenu éloignés des pièges à touristes (ben oui, ça existe dans tous les pays) sans nous tenir à l'écart d'une réalité qui pouvait parfois être dérangeante pour le chinois qu'il est.

Xi, an : 7 millions d'habitants
Une croisière sur le fleuve Li est un moment privilégié
tout comme la visite du site de l'armée enterrée.

Canton : 11 millions d'habitants
Hong Kong : 6,7 millions d'habitants
En bas, à gauche ce tableau est en fait de la broderie avec de la soie sur de la soie.

Les chinois ont une culture gastronomique riche et ancienne qui varie selon les régions : du salé au nord, du sucré au sud, de l'aigre à l'est, et de l'épicé à l'ouest.
Les Cantonnais en particulier, et tous les chinois en général, ont l'habitude de dire qu'ils mangent tout ce qui a quatre pattes sauf les tables, tout ce qui vole sauf les avions, et tout ce qui nage sauf les sous-marins... et c'est sûrement vrai tant la cuisine chinoise est variée.
On peut trouver de tout dans son assiette : poisson, mouton, porc, volaille, bœuf, légumes et fruits de toutes sortes... . Mais aussi du chien, du chat, des vers à soie, du serpent... A ceux ou celles qui font la grimace je répondrai que le chat des chinois vaut bien notre lapin, leur chien vaut bien notre cheval, leur serpent vaut bien notre anguille et leurs vers à soie valent bien nos escargots ou nos grenouilles. Je n'ai pas eu l'occasion de goûter l'un ou l'autre (du moins je ne crois pas) mais si cela avait été le cas je n'aurais pas eu la moindre hésitation à le faire, à la condition que ce soit cuit, toutefois.
Pour en savoir plus sur la gastronomie chinoise allez voir ICI et ICI.
Les chinois mangent tout le temps et partout, dans la rue, dans les magasins, les jardins publics, en marchant, en discutant, assis sur un trottoir, un muret..., aussi on trouve des marchands ambulants à tous les coins de rue, même si, aujourd'hui cette activité est encadrée. Et quand ils mangent à table, ils servent tous les plats en même temps sur un grand plateau tournant, chacun se servant à sa convenance.

Le thé est, bien sûr, boisson nationale. Il est présent sur toutes les tables, partout et tout le temps. Mais on trouve aussi la bière chinoise dont je ne pourrai rien vous en dire car je n'aime pas la bière, quelle que soit son origine, mon mari non plus. Mon frère l'a particulièrement appréciée ainsi que Robert (à qui nous devons l'organisation de ce voyage). Nous avons goûté le vin chinois mais je n'en dirai rien. Je suis sûre toutefois que si nous revenons en Chine dans quelques années, je serai en mesure de vous en parler positivement car je suis persuadée que dans ce domaine, comme dans d'autres, ils auront progressé à la vitesse grand V.

Il y a deux endroits à voir absolument à Shanghai si l'on veut s'immerger dans la ville : le Bund et les vieux quartiers.
Regardez la photo du milieu, tous ces jambons qui pendent au plafond. Si je vous avais demandé de me citer le lieu où cette photo a été prise m'auriez-vous répondu, en Chine ? Dans le même genre on trouve des jarrets de porc laqués qui sont fabuleux.

A Shanghai, nous ne pouvions pas ne pas aller à l'Exposition Universelle. Nous y avons consacré une journée, ce qui était bien insuffisant, bien sûr, mais nous ne pouvions pas faire plus, il y avait tant de choses à voir ailleurs.
Le pavillon Français (en bas, à gauche)  : bof!!! je vous en ai déjà parlé ici, je n'en dirai pas plus. Le pavillon chinois est magnifique (au milieu) de même que le pavillon anglais en bas à droite.
Dans une galerie du pavillon français il y a, sur les murs, des hublots où l'on peut voir officier les cuisiniers du restaurant. Il y avait ce jour là un des deux chefs responsables, Jacques ou Laurent Pourcel (en haut).
J'ai lu quelque part qu'ils avaient eu du mal à prendre leurs marques, en particulier pour les desserts. Il est vrai que les chinois, même si ils aiment le sucré-salé, n'aiment pas le "sucré" ou du moins le dessert ne fait pas partie de leur culture culinaire. Nous n'avons mangé qu'une seule fois du sucré en Chine et encore on nous l'a présenté comme un plat salé. Il s'agissait de raviolis fourrés d'une farce à l'amande (très proche de la pâte d'amande), ils étaient d'ailleurs délicieux.

Les coffee shops en Chine sont surtout fréquentés par les touristes car le café reste une boisson très peu consommée par les chinois pour ne pas dire, pas du tout. Nous avons payé un expresso 7 euros à l'aéroport de Canton!!.

Xi, an est surtout connue pour ses soldats en terre cuite, et c'est dommage car c'est une très belle ville, jeune et dynamique qui mérite que l'on s'y arrête et c'est ce que nous avons fait.

Le quartier musulman de Xi, an possède un marché particulièrement vivant. Ce que vous voyez en haut en gauche, c'est la mosquée construite en... 742 et rénovée en 1392.
A Xi, an comme dans toute la Chine, pas de problème si vous avez une petite faim, il y a toujours ce qu'il faut à trois pas de vous.

Le marché aux plantes médicinales de Xi, an est un des plus grands de Chine. On y trouve de tout. Ne me demandez pas de nommer tout ce que l'on y trouve, j'en suis bien incapable (excepté ce qui se reconnait et que vous reconnaitrez), même le guide ne le pouvait pas. Il y a parait-il, tout ce qu'il faut pour tout soigner.

Visiter les villes c'est bien mais visiter la campagne c'est tout aussi bien. Nous avons consacré une journée à nous balader dans la campagne autour de Guilin. Nous avons rencontré des paysans chinois et cette journée a été des plus instructives.

La paysanne (ci-dessus) nous montre comment faire du lait de soja. Je ne m'en suis pas si mal sortie :). La cape qu'elle porte (à gauche, au milieu) était utilisée par les planteurs de riz, la pluie y glisse dessus.
Son mari et elle boivent tous les matins un verre de la mixture que vous voyez, en bas à gauche. Ils ne nous en ont pas proposé et nous n'en avons pas été offusqués lol!, le contraire nous aurait plutôt mis dans l'embarras.
En bas, à droite
c'est un des deux cercueils prêts à les accueillir le moment venu. En ville, plus de cercueils, les gens sont incinérés faute de place.

GUILIN : région autonome du Guangxi "petit" village de 700 000 habitants.

Dans cette région de Chine, où l'on est entouré de rizières à perte de vue, on rencontre sur tous les chemins de campagne des hommes ou des femmes qui promènent - je dis bien "promènent" - leurs buffles bruns, comme cette paysanne si dessus ou ci-dessous. Les buffles bruns sont choyés car ce sont ceux qui travaillent dans les champs. Les buffles jaunes ont moins de chance, ils sont destinés à l'abattoir.

Sans jamais être allé en Chine tout le monde connait la rivière Li et ses célèbres pêcheurs aux cormorans.
Sur la photo du bas, à gauche on peut voir les cuisiniers s'activer, l'arrière du bateau étant une cuisine.

A Canton, le marché de King Ping est incontournable.
Comme sur tous les marchés chinois on y trouve absolument de tout
comme ces scorpions (au milieu) qui font, parait-il, une excellente soupe.

Bien sûr, Hong Kong est la dernière ville dans laquelle je voudrais vivre mais nous ne regrettons nullement de l'avoir visitée, elle vaut le détour même si l'on s'y sent tout petit.

En général, les photos que je préfère sont les photos de rue, les instantanés. Plus que les monuments ou les paysages ce sont les personnes qui me parlent le plus quand plus tard je regarde mes photos. Parce que plus que les pierres ce sont les hommes qui illustrent, pour moi, un pays.
Seulement voilà, il n'est pas évident de photographier des personnes. Pour ma part, je n'ose pas le faire directement. Je n'ose même pas demander l'autorisation.
Avec les chinois on n'a pas ce problème, ils adorent poser, et vous demandent eux-mêmes de les prendre en photo. Beaucoup de passants nous demandaient de poser avec eux aussi nos binettes occupent des centaines de méga octets sur les disques durs de par la chine mdr!!.



En Chine, du fait de la politique de l'enfant unique, l'enfant est roi.
Les parents sont toujours ravis que l'on photographie leur progéniture.

Rien à envier à nos jeunes, vous ne croyez pas ?
(bon, celle en bas, à gauche n'est plus très jeune,

elle s'est égarée sur la photo lol!! elle prenait quelqu'un en photo et j'ai trouvé sa position rigolote)

Pas ringards pour deux sous les papis et mamies chinois :)

Les deux photos de gauche et celle en bas à droite sont des photos de mariés.
Pas d'effusions, on reste dignes :)
Sur la photo en haut, à droite on voit des personnes qui vénèrent un arbre
dans les jardins du Temple du Ciel.

Tous les matins dans les jardins ou parcs des grandes villes, on rencontre des personnes (d'un certain âge, il faut bien le dire) qui se regroupent pour faire de la gymnastique, du tai-chi-chuan, du Qi-gong, de la musique mais aussi, plus surprenant, pour danser... le tango ou la valse. Les employés des magasins, bureaux, restaurants font aussi leur petite gym en groupe avant de prendre leur service. Au début c'est assez surprenant mais on s'y fait très vite et on finit même par avoir envie d'y participer.

Voilà, j'espère que mon petit voyage en photos vous a plu. Il n'avait pas d'autre but que de vous faire découvrir une Chine comme on ne la voit peut-être pas toujours. Une Chine moderne, résolument tournée vers le futur mais aussi une Chine traditionnelle, culturelle, qui fut pendant des siècles la civilisation la plus avancée au monde. Elle n'est sûrement pas exempte de défauts mais je crois que sur ce plan là nous n'avons rien à lui envier, nous allons même peut-être la dépasser si ce n'est déjà fait.

Toutes les photos sont originales et sont la propriété de "Binôme Gourmand".



Image Hosted by ImageShack.us