Pourquoi "petit" ? tout simplement parce que nous ne souhaitons pas polémiquer à outrance sur l'objet de ce billet. Nous avons même longuement hésité à en parler ici et puis nous nous sommes dit que ça pouvait être un billet d'information pour ceux et celles qui débutent dans la "blogosphère culinaire".
Et loin de nous l'idée de faire de la morale à qui que ce soit.

Récemment, nous nous sommes rendu compte, tout à fait par hasard, que des photos de notre blog  ainsi que des recettes avaient été copiées et collées sur trois blogs et deux sites.
1/  des photos ont été utilisées avec une recette qui n'avait rien à voir avec l'objet de la photo. Le nom du blog n'avait pas été retiré des photos.
Nous dirons qu'il s'agit ici de naïveté due très certainement à une mauvaise connaissance des règles implicites en vigueur sur les blogs.
Un commentaire a été laissé mais pas de réponse. Blog en sommeil ?
2/  le deuxième cas est différent et la copie n'est sûrement pas innocente.
Sur un même billet plusieurs recettes dont une copiée mot à mot sur notre blog ainsi que la photo qui, elle, a été découpée pour faire disparaître le nom du blog.
Comme les autres photos du billet semblaient fort différentes des photos habituelles du blog, une rapide recherche sur "google images" nous a permis de constater que, au minimum, deux  autres photos et recettes avaient été copiées sur d'autres blogs que le notre. Une autre photo avait été copiée sur Wikipédia.
Nous avons laissé un commentaire mais comme il y a modération il n'a jamais été publié.
Nous attendons encore un peu et si rien ne bouge nous en informerons canalblog.
3/ une recette a été copiée au mot près sur le site de "un dîner presque parfait". C'est une lectrice du blog qui nous l'a signalé.
4/ Enfin, deux recettes et photos ont été publiées sur Paperblog et les foodies qui une fois prévenus ont retiré immédiatement photos et/ou recette.

Concernant les recettes nous ne souhaitons pas rentrer dans des considérations réglementaires ou légales – si tant est qu'il y ait un règlement approuvé par tous ou une législation sur le sujet, ce qui, à notre connaissance, n'est pas le cas – toutefois un peu de civilité serait la bienvenue. Par exemple citer le billet sur lequel on a copié la recette ou celui dont on s'est inspiré.
Il ne faut toutefois pas sauter la frontière de la paranoïa et nous ne la franchirons pas.

Voici comment nous procédons sur notre blog :
- Si nous nous inspirons librement d'une recette repérée dans un blog, dans un livre, dans une revue : nous le disons.
- Si nous réalisons intégralement une recette repérée dans un blog, un livre, une revue : nous mettons un lien et/ou donnons les références exactes. Nous ne copions pas la recette, nous la réécrivons en décrivant la façon dont nous l'avons réalisée.
- Plutôt que de copier-coller une recette nous préférons mettre le lien ou alors nous précisons que c'est un copié-collé mais nous ne pensons pas que cela nous soit arrivé.
- Si la recette nous a été transmise par notre père, notre mère, notre grand-mère, notre tante… : nous le précisons.
- La recette sort de notre imagination  : Une recette improvisée n'est pas le fruit du hasard mais d'informations enfouies au tréfonds de notre cerveau qui ressurgissent à un moment donné, il n'y a donc pas de mystère à ce que plusieurs personnes aient quasiment la même idée. Nous ne donnons aucune information.
- Nous réalisons une recette usuellement, depuis des lustres quelquefois : bon nombre de recettes sont ancestrales et il n'y a rien qui ne ressemble plus à une blanquette de veau qu'une autre blanquette de veau par conséquent si la copine publie quasiment la même recette il n'y a pas lieu de crier au plagiat.
La transmission du savoir culinaire sur les blogs vient en complément et s'assimile à de la transmission orale. Quand, dans la "vraie vie", on donne à la voisine de droite la recette que nous a donné la voisine de gauche qui la tient elle-même de sa grand-mère, cette dernière ne va pas crier au scandale, elle est au contraire fière que la recette fasse le tour du quartier même si au bout d'un moment plus personne ne sait que la recette vient de "mamie voisine de gauche". Par contre, en règle générale, chacun va dire "je tiens cette recette de une telle" et il serait bien qu'il en soit de même sur les blogs culinaires nous semble-t-il.

Tout est affaire de civilité sur les blogs comme dans la vie quotidienne.


Concernant les photos
, le problème nous semble différent.
On peut s'inspirer d'un écrit (on s'inspire toujours d'un écrit, d'un fait, d'une pensée… même si on est scientifique, artiste ou philosophe)  par contre quand on copie une photo sur un blog pour la coller sur son blog on vole cette photo et le vol, ben, que nous sachions, c'est encore interdit dans notre société.

Conclusion :
> Si on ne sait pas prendre une photo, on apprend.
> Si on n'a pas d'appareil photo, on en achète un.
> Si on n'a pas les moyens d'acheter un appareil photo, on se passe de photo ou on demande l'autorisation d'en emprunter une à son auteur qui en règle générale se fera un plaisir de la prêter à condition que le nom de l'auteur soit spécifié.
> Enfin, si on ne sait ni cuisiner ni prendre de photo, plutôt que de piquer textes et photos aux autres, on n'ouvre pas un blog de cuisine.

ScreenShot001143_copie              ScreenShot0023_copie

ScreenShot004_copie

(Copies d'écran - originaux ICI et ICI et ICI)

ghislaine_et_nadine_copie