Fruits__4__copie

S'il est un dessert qui me rappelle mon enfance c'est bien celui-ci. Non pas qu'il soit extraordinaire, pas du tout, il serait même plutôt ordinaire, non, en fait il me rappelle mon enfance tout simplement parce que ma mère en faisait très souvent et j'adorais - et j'adore toujours - ça. Pourtant je ne peux pas dire que je l'aimais à toutes les sauces, le potiron, bien au contraire. Ma mère faisait une gratinée de potiron (elle, elle disait "courge") devant laquelle tout le monde s'extasiait alors qu'une seule bouchée, qu'on m'obligeait à déglutir, finissait invariablement derrière la porte, au fond du couloir, à droite…enfin, vous voyez où je veux dire. Je n'ai jamais essayé de faire cette gratinée, rien que le souvenir m'est insupportable, mais après tout, peut-être qu'un de ces jours je vais prendre mon courage à deux mains et me lancer. Si tel est le cas, je vous présenterai la chose, bien entendu.       
Revenons à nos beignets, dont ma fille raffole aussi (c'est d'ailleurs un peu pour ça que je mets la recette, tu pourras t'essayer à la faire ma chérie, tu n'auras plus la vraie - fausse excuse : "je ne peux pas la faire, je n'ai pas la recette")…je disais donc que, lorsque ma mère en faisait elle en laissait toujours quelques uns à moitié cuits, ils étaient pour moi, ceux-là. Quand j'y mordais dedans la pâte coulait, un peu comme les moelleux au chocolat, et c'est ce que je préférais. Vous savez quoi ??? et bien je fais toujours pareil. Et, comme en ce temps là, c'est au petit déjeuner que je les préfère.

::: Nadine :::

DSC_0087 copie

Pour douze beignets il faut :       
300g de chair de potiron cuite et essorée je suis désolée, je n'ai pas regardé le poids du potiron cru mais je dirais, à "visto de naz", 1 kilo      
30g de sucre vanillé ICI        
30g de sucre fin      
1 gros œuf ou 2 petits      
100g de farine avec levure incorporée      
1 noix de beurre + huile de tournesol      
Sauce ou sirop à l'orange ICI

DSC_0100 copie

DSC_0093 copie

Faire cuire la chair du potiron dans de l'eau légèrement salée pendant une vingtaine de minutes. L'égoutter et la mettre, une fois refroidie, dans un torchon pour en extraire le maximum d'eau – n'ayez pas peur de "quicher" fort.      
Écraser la chair avec une fourchette - ou la mixer - ajouter les sucres, l'œuf et enfin la farine. La pâte ainsi obtenue doit être assez épaisse (voir la photo 1).      
Dans une poêle faire chauffer le beurre avec l'huile à feu moyen. Déposer des cuillères de pâtes et faire cuire environ 5 minutes de chaque côté, les beignets doivent être dorés (photo 2
).      
Une fois cuits les déposer sur du papier absorbant puis les ranger sur un plat et saupoudrer de sucre glace. Faire légèrement chauffer la sauce ou le sirop à l'orange. Parsemez de cubes d'oranges confites et arroser de sirop.

DSC_0104 copie

Sans titre 1

Pendant la saison des oranges on peut - et je vous conseille de le faire car c'est délicieux – découper à vif des segments d'oranges que l'on dépose sur les beignets avant de les arroser de sirop. Décorer avec des zestes d'orange cuits dans du sirop.      
Pour plus de légèreté on peut monter le blanc en neige et l'incorporer à la pâte, c'est affaire de goût.

imprimante