Je n'ai pas une minute à moi en ce moment et je n'arrive même pas à éditer des recettes en attente et pourtant pratiquement prêtes. Après les travaux c'est maintenant au tour des vacances. Nous partons demain pour deux ou trois jours et la semaine prochaine pour un peu plus de temps.
Vous voudrez bien m'excuser de ne pas venir sur vos blogs. Promis, je me rattraperai à la rentrée.
Faute de temps je réédite une des premières recettes du blog, elle est bien de saison et de circonstance puisque je suis en train de terminer mes bocaux et
ça me donne aussi l'occasion de ressortir cette recette que j'avais éditée dans un blog précédent, blog, que j'ai...effacé par erreur : paix à son âme.
A ce propos, pensez à faire des sauvegardes régulières des fichiers et une "aspiration" de votre blog de temps en temps, ce sera toujours ça de gagné si, comme le notre,  votre blog est victime d'un accident ou de maltraitance de votre part.
Cette recette est assez rapide à faire et elle a l'énorme avantage de ne pas contenir un seul gramme de lipide.
Je me souviens que ma mère faisait, ce qu'on appelle dans le sud, du "tomata". Sauce, à mi-chemin entre la sauce tomate et le concentré de tomates. Elle mettait le tomata en bouteille avec un centimètre d'huile à la surface. C'était la réserve pour l'hiver.

::: Nadine :::

Sauce_tomates__9__1


* Tomates, Roma de préférence
* Herbes de Provence ou thym
* Persil, 5 brins par kilo de tomates
* Basilic, 10 feuilles   "      "        "
* Sauge, 2 feuilles       "      "        "
* Oignon, 1 gros          "      "         "
* Ail, 3 gousses           "       "        "
* Sucre en morceaux, 2 morceaux   "   "   "
* Concentré de tomates (facultatif)
* Sel et poivre

Sauce_tomates__13__1

Commencer par laver les pots avec de l’eau chaude savonneuse, ainsi que les couvercles.
Bien les rincer et les mettre au four, préchauffé à 150°, pendant 20 minutes.
1 – laver les tomates, les essuyer, les couper en deux et les épépiner - avec les doigts c'est plus vite fait. Les Roma ont l'avantage de rendre moins d'eau.
2 – 3 - les couper grossièrement en morceaux, les mettre dans une marmite et ajouter le reste des ingrédients sauf le concentré de tomates, le basilic et le persil.
4 – faire cuire 45 minutes, les tomates rendent beaucoup d’eau. Les basculer dans une passoire de façon à évacuer l’eau rendue, laisser passer 5 minutes environ. Veiller à recueillir du jus que l’on rajoutera à la purée de tomates si on veut une sauce moins épaisse.
5 – 6 - mouliner les tomates et tous les aromates à l’aide d’une moulinette munie d’une grille à trous assez gros. J’utilise, une moulinette électrique qui épargne mes épaules mais pas mes tympans, elle est affreusement bruyante. Les peaux vont rester sur la grille.
7 – remettre à cuire la purée de tomates qui est assez épaisse. Rajouter, éventuellement, du concentré de tomates pour corser le goût et renforcer la couleur.
8 – après quelques bouillons ajouter le basilic et le persil. Ajouter du jus si on veut une sauce moins épaisse.
9 – remplir les pots avec la purée brûlante jusqu’à un centimètre du bord, les fermer et les retourner. Les laisser ainsi jusqu’à complet refroidissement.
Etiqueter les pots en notant la date.

Sauce_tomate_13_copie

Sauce_tomates__6__1

>> On peut ne pas épépiner les tomates, les pépins resteront sur la grille mais c’est plus embêtant à mouliner et ça donne également trop de jus.
>> J’ai l’habitude de faire quelques pots de sauce très épaisse, quelques pots de sauce moins épaisse et quelques pots de sauce assez liquide, j’ai ainsi le choix en fonction de l’utilisation que j’en fais par la suite.
>> Vous pouvez aussi ne pas mettre d'assaisonnement et assaisonner au moment de l'utilisation.
>> Si vous voulez une sauce plus fine et onctueuse vous pouvez la mixer mais attention elle va perdre en couleurs.

imprimante