Voici une recette qui me ramène longtemps en arrière, au temps de mon enfance, heureuse et parfaitement insouciante.
Bien que Biterroise de naissance, c'est à Pézenas que j'ai vécu mon enfance et mon adolescence.
Pézenas est une charmante ville, chargée d'histoire que je vous conseille vivement de visiter si vous passez à proximité.
Le carnaval à Pézenas tient une place à part dans la vie locale. Le mardi-gras est vaqué pour tous, petits, grands, riches, moins riches, jeunes et vieux et tous les magasins ferment leurs portes.
Ce jour là,  tout le monde oublie ses différences et même ses différends et se retrouve dans la rue pour suivre le Poulain, animal totémique symbole de la ville, au son des tambours, fifres et hautbois, Estiennette et Estienou, personnages de bois, fièrement campés sur sa croûpe.
Dans tous les foyers, il était de tradition de préparer une semaine avant le carnaval "les oreillettes". Mais attention, on ne préparait pas un plat d'oreillettes, on préparait des corbeilles à linge d'oreillettes. Ma mère nous mettait tous à contribution et jour après jour les corbeilles à linge se remplissaient. J'ai vu ainsi, pendant près de vingt ans, la même corbeille, se remplir chaque année à la même époque, de disques fins et dorés, tout boursouflés de bulles que je regardais grossir au fur et à mesure que ma mère les glissait dans l'huile brûlante.
Si ma mère avait connu la machine à pain ou le robot sa tâche en aurait été bien facilitée. Elle utilisait 3 kilos de farine et pétrissait à la main.

 

Nadine

 

Oreillettes4


Pour une trentaine d'oreillettes fines comme du papier à cigarette, il faut :
* 500g de farine T55
* 3 oeufs
* 100g de beurre mou
* le zeste de 1 orange et de 1 citron
* 60g de fleur d'oranger
* 20g de rhum
* 1 pincée de sel
* sucre glace
* huile neutre

Oreillettes3

Oreillettes2

Mélanger tous les ingrédients dans la machine à pain ou, comme moi, au robot. Vous devez obtenir une pâte, très ferme, plus sèche qu'une pâte à brioche ou à pain et moins élastique.
Laisser reposer cette pâte toute la nuit ou toute la journée dans un linge.
Si vous n'avez pas de machine à pâtes, remontez vos manches et divisez la pâte en une trentaine de boules que vous allez étaler le plus finement possible pour obtenir de beaux disques transparents.
Si vous avez une machine à pâtes (merci Christhummm car je n'aurais pas pensé à ça!!!), vous n'avez pas besoin de remonter vos manches, la machine va travailler pour vous mais là, pas possible de faire de beaux disques, vous allez faire de longues bandes que vous diviserez ensuite. Ça perd un peu de son charme mais vos avant-bras vous diront "merci".
Faire chauffer une grande quantité d'huile dans une poêle ou mieux dans une friteuse.
Plongez les disques un à un, vous allez voir de grosses bulles se former, n'ayez pas peur, elles n'éclatent pas, ce n'est pas du chewing-gum. Il faut que les oreillettes soient à peine dorées, pas brunes.
Les mettre sur du papier absorbant, les saupoudrer de sucre glace et les déguster sans souffler faute de quoi la personne en face de vous aura le teint livide et il vous faudra rajouter du sucre glace.

imprimante